Gaspard Berlincourt

Il vous le dira lui-même : le vélo, ce n’est pas vraiment son truc. Alors pourquoi organiser une course d’un sport que l’on ne pratique que le couteau sous la gorge ? C’est parce que cette compétition ne se limite pas à une passe d’arme de cyclistes, mais à tout un événement qu’il s’agit de faire vivre un week-end durant. Il n’a pas peur de mettre un coup de frein, les moments où notre passion pour ce sport prend peut-être le dessus sur tout côté rationnel. Son objectif est d’attirer les spectateurs et créer une ambiance agréable tout autour de la compétition. Tout ce que vous verrez concernant la publicité ou le visuel risque également fortement de porter sa signature. Et qui sait, peut-être que le banquier d’un établissement régional daignera effectuer un tour d’honneur pour la fin ?